ESVB: Entente Sportive du Val Baugeois; club de foot de Bauné, Cornillé, Lué et Chaumont
logo esvb

E.S. Val Baugeois

[INFO CLUB] 11/10 Concours de palet

Le vendredi 5 novembre à 19h, à la salle de danse, l'ESVB organise son concours de palet. L'inscription est fixée à 10 € par doublette et un lot sera garanti pour chaque équipe. Buvette et croque-monsieur sur place. Bien entendu, le passe sanitaire est obligatoire pour participer et/ou consommer.

Après deux années d'interruption, le club remet en place une vente de saucissons et de brioches de Vendrennes (oui, nous revenons à Vendrennes). Les bons de commande vous sont déjà parvenus ou vous parviendront prochainement. Vous avez jusqu'au 24 octobre pour faire le tour de vos familles et amis.

Dates connues des manifestations 21/22 :

17/10 Vous reprendrez bien une coupe ou deux ?

Les seniors n'étaient pas le principal événement de la semaine à Bauné, en dépit de matches importants en coupe. Les matches les plus importants étaient en U15 où l'équipe phare du groupement pouvait assurer sa montée en D1 en se défaisant de l'équipe B féminine de la Croix Blanche, puis de l'équipe fanion de Seiches. Vainqueur 6-1 et 7-2 de ses deux premiers matches, le groupement Mazé/Bauné surpassera ces deux scores déjà larges en ne faisant qu'une bouchée de ses deux adversaires de la semaine, en s'imposant 3-11 au stade de l'Arceau et 10-2 à domicile face à Seiches. Attention, la seconde phase est courte et il faudra quand même corriger certaines lacunes pour bien figurer en D1. L'équipe U15 B, en entente avec Saint-Mathurin, clôt sa première phase avec un bilan correct (4ème sur 5 en D3) et l'équipe U17 2ème sur 6 mais loin de la montée.

Du côté de l'équipe fanion senior, la réception de Varennes/Villebernier, désormais en D4 loin de son lustre d'antan, sentait la poudre avec la crainte d'être éliminé de toutes les coupes dès le mois d'octobre. Fort heureusement, le Val Baugeois débloquera un match équilibré sur un coup de chance : un centre tendu d'Erwan Jadeau de la droite est ralenti par le gardien qui tentait d'intercepter, dans les pieds d'un Tristan Mahot tout heureux de marquer dans le but vide (1-0, 21'). L'ESVB se met alors à dominer, Mahot trouvant le poteau et Jimmy Loret tirant de loin juste au-dessus de la barre transversale. Sur un coup-franc tiré de la gauche par Robin Naulet, Mahot manque sa tête au premier poteau mais le ballon file jusqu'au second poteau vers Benjamin Réveillère qui, après un intérim fructueux en B, retrouve le chemin des filets en équipe première avec un but de renard (2-0, 36'). Bien entendu, le mental du Val Baugeois, qui a peu gagné cette saison, reste fragile et sur un corner tiré de la gauche, le ballon est cafouillé au premier poteau et un joueur villebernois place une excellente tête hors de portée de Fabien Hervé (2-1, 63'). Le match se rééquilibre à nouveau et la tension est palpable des deux côtés, avec quelques tacles à retardement, et quelques tentatives de part et d'autre pour obtenir un penalty, sans que l'arbitre-président ne se laisse berner. Le cadet des Naulet rassurera tout le monde avec une frappe de l'angle droit de la surface, brossée du pied droit, dans la lucarne opposée, que David Beckham n'aurait pas reniée (3-1, 80'). Le Val Baugeois aurait dû bénéficier d'un penalty en toute fin de match lorsque le gardien visiteur, ballon en main, décide de se défouler sur Florian Naulet, mais notre arbitre fatigué n'a pas perçu que le ballon était en jeu (90').

Avec cette victoire, le parcours en coupe du Val Baugeois continue, avant ou après la trêve. Surtout, cette victoire fait du bien au moral et devrait faire prendre conscience aux joueurs de leurs capacités. À confirmer en championnat.

Challenge de l'Anjou - 1er tour - dimanche 17/10/21 à 15h

Stade municipal de Bauné

ES Val Baugeois 3-1 Varennes/Villebernier (2-0)

Buts pour l'ESVB : T. Mahot (21'), B. Réveillère (36'), R. Naulet (80').

Avertissement : M. Augiron (90') pour Villebernier

Compo ESVB : F. Hervé, E. Jadeau, J. Loret, A. Goislard, E. Boussiron, M. Masson, F. Naulet, K. Raveneau, T. Mahot (cap), R. Naulet, A. Mouyal. Entrés en jeu : T. Berranger, T. Roux, B. Réveillère.

Juste avant, l'équipe B faisait un long déplacement chez son homologue de Noyant. Une victoire était nécessaire pour se qualifier, mais pas forcément suffisante en fonction du résultat de l'autre match. Face à un adversaire à 12 et sans gardien spécialiste du poste, qui avait encaissé 24 buts en deux matches de coupe, la victoire devait être une formalité. Si l'ESVB ouvre la marque rapidement grâce à Tarek Hmida, pourtant largement hors-jeu mais remis en jeu par une passe en retrait noyantaise (0-1, 8'), le score n'enflera pas autant que la domination baunéenne, la faute à une constellation (le mot n'est pas galvaudé au vu de l'altitude de certains tirs) d'occasions manquées par précipitation alors qu'il suffit parfois de placer le ballon pour piéger le gardien. Le Val Baugeois se fait même peur avec son gardien intérimaire auteur d'un double crochet réussi mais très dangereux après une banale passe en retrait (28'), et autres frappes non cadrées des locaux. Un but de Thomas Coudray est refusé pour hors-jeu (22'). En seconde période, la fatigue des locaux se fait sentir et ces derniers accumulent les fautes, mais les seuls coups-francs réellement dangereux furent ceux tirés indirectement. Au milieu de tout ce gâchis, les visiteurs réussiront quand même à prendre le large par Vincent Bénard qui élimine le dernier défenseur avant de placer tranquillement le ballon (0-2, 56'), puis par Hmida qui profite d'un placement erratique de la défense pour s'offrir un doublé (0-3, 82'). Ses deux premiers buts sous les couleurs baunéennes ! Clément Couvreur, relativement épargné en-dehors de quelques sorties, devra tout de même repousser en corner un débordement-tir de l'aile droite (60') et relâchera également en corner un tir cadré plongeant (90'+1).

En gagnant et en gardant sa cage inviolée pour la première fois de la saison, le Val Baugeois attendait avec sérénité la rencontre entre Ambillou et Vivy. Les Vétusiens s'imposent de peu (2-3) mais assurent l'essentiel à l'ESVB qui se qualifie pour les 32èmes de finale.

Challenge du District - 3ème journée des poules - dimanche 17/10/21 à 12h30

Stade municipal de Noyant

Noyant B 0-3 ES Val Baugeois (0-1)

Buts pour l'ESVB : T. Hmida (8', 82'), V. Bénard (56')

Compo ESVB : C. Couvreur, R. Mortreau, J. Dupont, N. Logerais, F. Revereault, R. Boussiron (cap), T. Coudray, R. Rousseau, T. Hmida, A. Lassay, V. Bénard. Entrés en jeu : D. Jourdan, F. Hallier.

10/10 Une paire de lanternes rouges visible de loin

Dans son match de la peur face à l'autre équipe à zéro point après deux journées, le Val Baugeois recevait Châteauneuf-sur-Sarthe avec un esprit de revanche au vu du climat du match de l'an passé au stade des Fontaines (défaite 2-1 avec un arbitrage bénévole inqualifiable) mais avec une grosse pression sur les épaules. Le Val Baugeois fait parler sa supériorité technique par son capitaine Tristan Mahot, un exploit individuel conclu par une frappe du pied droit en pleine lucarne (1-0, 15'). Thomas Berranger parti seul à droite croise trop sa frappe et envoie sur le poteau le but du break (19') ; Benjamin Réveillère est à l'affût mais le ballon lui rebondit sur la main. Les visiteurs sont plus efficaces et diaboliques sur coups de pied arrêtés en trouvant la faille sur coup-franc, d'une frappe croisée au second poteau (1-1, 25'). Réveillère, revenu en équipe première, se voit refuser un but à la suite d'un cafouillage où l'arbitre assistant castelneuvien lève son drapeau avec énormément de retard pour signaler une main d'Alexandre Mouyal au début de l'action et à 30 mètres de lui (28')... mais Mahot profite d'un bon travail de Mouyal pour redonner sans discussion l'avantage aux Baunéens quasiment sur l'action suivante (2-1, 30'). Hélas, la peur gagne le Val Baugeois et, malgré une superbe parade de Fabien Hervé qui sort un coup-franc qui partait en lucarne (52'), finit par encaisser deux buts sur corner, les deux fois au premier poteau (2-2, 53'), la seconde par une tête imparable d'Edouard Boussiron (2-3, 83'). Le Val Baugeois aurait peut-être dû terminer la rencontre en supériorité numérique mais l'arbitre n'a pas jugé que l'intervention défensive du libéro visiteur aux abords de sa surface était un arrêt de gardien (90').

D'un match largement à sa portée, le Val Baugeois l'a transformé en cauchemar par des blessures sûrement, par un mental défaillant aussi.

Juste avant, l'équipe B, tout auréolée d'une belle lanterne rouge méritée face à Saint-Sylvain, mais rassurée par une bonne prestation collective contre Ambillou en coupe, se déplaçait à Pellouailles pour affronter l'équipe D locale. Le temps de comprendre la tactique offensive adverse, le Val Baugeois encaissait déjà trois buts en moins de 10 minutes. Par la suite, l'opposition fut beaucoup plus équilibrée et Robin Naulet concluait d'une belle frappe croisée son débordement sur le côté droit (3-1, 28'). Le match était intéressant et le Val Baugeois, sans avoir beaucoup d'occasions, n'était plus réellement inquiété. Le début de seconde mi-temps était beaucoup plus ouvert avec des occasions pour les deux équipes mais une possession de balle qui devenait baunéenne. Les frappes cadrées (bien que sans danger) se succédaient pour Bauné mais c'est le FCPC qui reprendra le large en contre (4-1, 66'). Un exploit individuel de Vincent Bénard est stoppé brutalement par le gardien dans la surface, et Naulet peut redonner l'espoir au Val Baugeois en prenant le gardien à contre-pied sur le penalty (4-2, 77'). Hélas, les blessés s'accumulaient côté baunéen, au point de finir à dix, et d'encaisser trois buts dans les dix dernières minutes face à une équipe beaucoup plus affûtée physiquement, le dernier par Clément Couvreur lui-même, malheureux sur la trajectoire d'une frappe non cadrée après un 3 contre 1 (7-2, 90'+2).

Avec un banc de touche à 49 ans de moyenne d'âge, compliqué d'espérer mieux qu'une défaite. Cependant, l'ampleur du score est imméritée pour les rouge et blanc, qui conservent grâce à ces blessures cette belle lanterne rouge.

Une paire de lanternes rouges, c'est pratique pour être vu de derrière sur la route, mais en compétition c'est pas idéal. Le week-end prochain, c'est place à la coupe, avec deux matches abordables pour nos équipes, la réception de Varennes/Villebernier (3 points en deux matches de D4) pour l'équipe première, et un déplacement chez son homologue de Noyant (lanterne rouge de sa poule de D5, et 24 buts encaissés en deux matches de coupe), mais qu'il faudra gagner sous peine d'en terminer avec les coupes dès le mois d'octobre.

Départemental 3 - dimanche 10/10/21 à 15h

Stade municipal de Bauné

ES Val Baugeois 2-3 Châteauneuf-sur-Sarthe (2-1)

Buts pour l'ESVB : T. Mahot (15', 30')

Avertissements : T. Mahot (79') pour l'ESVB / A. Algul (61'), B. Daguin (90'+4) pour Châteauneuf

Compo ESVB : F. Hervé, E. Jadeau, J. Loret, A. Goislard, E. Boussiron, T. Mahot (cap), F. Naulet, M. Masson, B. Réveillère, T. Berranger, N. Reignier. Entrés en jeu : K. Raveneau, A. Mouyal. Non entré : T. Roux.

Départemental 5 - dimanche 10/10/21 à 12h30

Stade René Boublin - Pellouailles-les-Vignes

Pellouailles/Corzé D 7-2 ES Val Baugeois B (3-1)

Buts pour l'ESVB : R. Naulet (28', 77' sp)

Compo ESVB : C. Couvreur, R. Mortreau, J. Dupont, T. Mainguy, R. Boussiron (cap), R. Rousseau, A. Lassay, D. Beaumont, N. Logerais, R. Naulet, V. Bénard. Entrés en jeu : F. Hallier, F. Revereault, D. Jourdan.

03/10 Le Val Baugeois pas verni

En déplacement à Vern-d'Anjou, le Val Baugeois a eu la surprise de découvrir, pour la deuxième fois en six matches officiels, l'arbitre officiel absent. L'auxiliaire local venant d'arbitrer le lever de rideau, l'équipe locale a laissé l'auteur de ces lignes jouer du pipeau au lieu de jouer du drapeau. Espérons que ce ne soit pas le running gag de la saison.

Dans ce duel entre deux équipes de D3 et sous un franc soleil, c'est le Val Baugeois qui se montre le premier à l'attaque et il ne faut que 40 secondes aux visiteurs pour que Jimmy Loret reprenne le ballon de volée aux 20 mètres, juste au-dessus (1'). Les Baunéens enchaîneront de belles actions construites, conclues par de nombreuses frappes hors cadre par Benjamin Réveillère ou Tristan Mahot, tandis que les locaux se montreront assez peu souvent dangereux, que ce soit par un cafouillage dans les 6m suite à un coup-franc (7') ou une action parfaitement construite sur la gauche où l'attaquant, pourtant seul face à Fabien Hervé, tire à côté (20'). On retrouvera le portier baunéen à la parade sur un coup-franc tiré de la droite aux abords de la surface de réparation (42'). Les visiteurs se procureront toutefois les deux plus grosses occasions en toute fin de première période, trouvant le poteau par Thomas Berranger sur une frappe décroisée (44') et par une tête de Réveillère sur corner (45'). Ce sont des rouge et blanc dominateurs mais pas vernis qui rejoignent les vestiaires sur un score vierge.

Toujours inspiré par l'engagement coulongeois il y a un mois, Mahot tente de marquer dès le coup d'envoi mais, contrairement aux multiples tentatives d'Anthony Lassay, ne parviendra même pas à lober le gazon bosselé vernois. Toutefois, sa tentative créera suffisamment de confusion chez l'adversaire pour mettre Réveillère en position de frappe après 32 secondes : toujours hors cadre (46'). Les locaux parviendront toutefois à se montrer plus dangereux par du jeu long, Florian Naulet (50') puis notre capitaine (53') devant suppléer à deux reprises Hervé sur sa ligne. Bien qu'ayant l'essentiel de la possession du ballon, les Vernois exercent un pressing tout terrain qui aura une conséquence : une passe en retrait de Théo Roux vers son gardien piège ce dernier à cause d'un faux rebond et le ballon entre au ralenti dans la cage baunéenne (1-0, 55'). Ce but gag met un gros coup au moral du Val Baugeois qui n'arrive plus à enchaîner les passes et laisse de gros espaces qui profitent à l'attaque locale, qui doublera la mise à la suite d'une touche, un ballon qui rebondit sur le ventre puis sur la main collée du passeur décisif, suivi d'une frappe déviée des 20m dans l'axe (2-0, 72'). Les visiteurs se remettent la tête à l'endroit et se remettent à construire, obligeant les locaux à multiplier les fautes et ouvrir leur compteur disciplinaire, sans toutefois parvenir à inquiéter le gardien. Il leur suffira hélas d'une action et d'un coup-franc rapidement joué, Erwan Jadeau mal aligné laisse l'attaquant partir dans le dos de la défense centrale pour placer le ballon entre les jambes du portier baunéen (3-0, 85'). Jusqu'au bout, les Baunéens tenteront de sauver l'honneur, Loret concluant le bal par une frappe au-dessus (90'+3), mais la réussite n'était pas au rendez-vous.

Le Val Baugeois n'a donc plus que le challenge de l'Anjou, dont le premier tour n'a pas été disputé ce week-end par manque d'équipes. Il faudra être plus fort mentalement pour rebondir car techniquement, l'équipe alignée valait beaucoup mieux qu'une défaite 3-0 ce dimanche.

Coupe de l'Anjou - 2ème tour - dimanche 03/10/21 à 15h

Stade Roger Gillier - Vern-d'Anjou

Chazé/Vern (D3) 3-0 ES Val Baugeois (0-0)

Avertissements : H. Gavaland (75'), A. Rolland (83') pour Chazé/Vern

Compo ESVB : F. Hervé, R. Mortreau, R. Boussiron, A. Goislard, M. Masson, T. Mahot (cap), F. Naulet, J. Loret, B. Réveillère, T. Berranger, A. Mouyal. Entrés en jeu : E. Jadeau, T. Roux, J. Laiton.

La veille, sous une pluie battante, l'équipe B recevait l'équipe C d'Ambillou dans le cadre de la deuxième journée du challenge du District. Sur demande castel-ambillouçoise (je ne récrirai pas le gentilé), le Val Baugeois avait en effet accepté d'avancer le match au samedi, l'équipe première de l'ASVR recevant Rezé (R1) en coupe de France le lendemain (défaite 2-3 seulement, bravo à eux).

Sur une pelouse qui fusait énormément et avec des rafales de vent, les conditions de jeu n'étaient pas des plus agréables (sauf pour l'auteur de ces lignes). Ludovic Davy, servi par Jonathan Dupont, a été le premier à dompter ces conditions météo compliquées en tentant sa chance des 20m, légèrement excentré côté droit, le gardien ne parvient pas à maîtriser le ballon qui fuse (1-0, 12'). Alors que tout allait pour le mieux côté baunéen, dominateur techniquement, Nicolas Logerais tente un tacle improbable sur l'ailier gauche visiteur, sur le flanc de la surface. Le tacle glissé sur pelouse mouillée est tout un art, non maîtrisé par l'ancien Fougeréen ici : penalty indiscutable. Clément Couvreur ne plonge pas sur la tentative adverse tirée sur sa gauche (1-1, 18'). Le portier baunéen se montrera toutefois nettement plus actif et décisif sur un centre de la droite, en étant à la parade sur une frappe du point de penalty puis au rebond, proche des 6m sur la gauche de l'attaque visiteuse (25'). Le Val Baugeois, pourtant dos au vent, peine à se remettre la tête à l'endroit et Couvreur manque de se faire piéger par Éole sur une frappe qu'il avait évaluée largement au-dessus et qui retombe juste derrière la lucarne (31'). La fin de première période fut plus équilibrée, malgré des manques de communication côté baunéen qui auraient pu coûter cher.

Désormais face au vent, le Val Baugeois a clairement décidé d'arrêter les longs ballons aériens pour se concentrer sur le jeu au sol avec ses jeunes pépites, encadrées par des anciens au diapason. La récompense ne se fait pas attendre : Dupont s'échappe sur le flanc droit et centre au point de penalty, où Rémi Rousseau, venu de l'autre aile, coupe la trajectoire entre un défenseur et son gardien qui ne se sont pas parlé sur l'action. Une tête pleine de conviction qui permet à son équipe de prendre l'avantage (2-1, 49'). Là où le portier baunéen, peu habitué à la victoire, cherchait à jouer la montre, sa perte de temps suivie d'une relance rapide permet d'éliminer un joueur adverse et de construire dans l'axe jusqu'à Robin Naulet, non attaqué, qui tente sa chance des 30m : sa frappe pénètre le vent avec une trajectoire flottante, et le ballon finit en lucarne (3-1, 56'). Vient ensuite le tour de Vincent Bénard, qui récupère le ballon près du poteau de corner côté gauche, se débarrasse d'un premier défenseur par un grand pont, d'un deuxième par une roulette, se remet sur son pied droit et conclut son étourdissant solo par une frappe parfaitement décroisée vers le petit filet opposé (4-1, 64'). Par la suite, Ambillou gérait mieux le jeu long avec le vent, le n°13 visiteur profitant d'un alignement très approximatif de la défense pour se retrouver en face-à-face avec Couvreur, mais bute sur l'entre-jambes du gardien local (68') et le Val Baugeois vendangeait ses occasions, par Bénard à deux reprises, excentré sur la droite et seul face au gardien, qui n'est pas parvenu à croiser ses frappes (72', 77'). Ambillou pousse avec des corners vicieux dont l'un finit par trouver la tête du n°13, pourtant une tête de moins que ses deux gardes du corps, profitant d'une sortie tardive (et donc inefficace) de Couvreur (4-2, 82'). Le Val Baugeois pioche physiquement en fin de match et Couvreur, pourtant court sur sa sortie, va jusqu'au coin de sa surface pour repousser de l'épaule une pichenette de l'ailier gauche castel-ambillouçois (85' - et puis zut, j'avais dit que je ne récrirais pas "castel-ambillouçois"), avant d'être sauvé par son poteau sur un centre-tir (87').

Dans la pénombre baunéenne, le Val Baugeois ouvre son compteur points en challenge du District. L'ESVB n'est toutefois pas maîtresse de son destin puisque même une victoire à Noyant (sèchement battu 13-2 à Vivy) dans deux semaines pourrait ne pas suffire en fonction du résultat de l'autre match.

Challenge du District - 2ème journée des poules - samedi 02/10/21 à 17h45

Stade municipal de Bauné

ES Val Baugeois B 4-2 Ambillou-Château C (D5) (1-1)

Buts pour l'ESVB : L. Davy (12'), R. Rousseau (49'), R. Naulet (56'), V. Bénard (64')

Compo ESVB : C. Couvreur, J. Dupont, R. Rousseau, N. Logerais (cap), K. Bourreau, E. Boussiron, T. Coudray, T. Hmida, R. Naulet, L. Davy, N. Bellamy. Entrés en jeu : V. Bénard, T. Mainguy. Non entré : F. Gerbaud.

26/09 Vivement dimanche prochain

Comme Michel, on va s'asseoir sur un canapé rouge et on va contempler les dégâts. Nos deux équipes seniors ont donc perdu, l'équipe première ressort en plus de ce match avec des blessés importants.

Match très ouvert à Champteussé-sur-Baconne où le Val Baugeois se déplaçait après une frustrante défaite en championnat il y a deux semaines et une non moins frustrante élimination en coupe la semaine passée.

Un homme fut omniprésent dans ce match, hélas il jouait en orange et c'était l'ailier gauche et capitaine d'Anjou Baconne, passé à droite en seconde période. Il fut l'auteur de la première frappe de la rencontre, repoussée par Sylvain Vidgrin (5'). La réponse baunéenne ne se fait pas attendre, Tristan Mahot est servi sur la gauche et, à 40 mètres de la ligne de but adverse, voit le gardien avancé : la sanction est immédiate (0-1, 7'). Un nouveau centre champteusséen de la gauche aboutit à une double parade de Vidgrin (11'). On retrouvera l'ailier capitaine local sur une nouvelle frappe, repoussée sur sa droite par Vidgrin, mais Romain Boussiron est moins rapide que son adversaire à la lutte pour le ballon et l'arbitre désigne le point de penalty. Le tireur prend le portier baunéen à contre-pied (1-1, 14'). Les Tangos mettent leur patte sur la rencontre, et obtiennent un corner. Celui-ci, tiré de la droite au premier poteau, trouve la tête d'un joueur local qui frôle le montant (16'). L'ailier-capitaine local, d'une louche quasi-parfaite, trouve son attaquant dans la surface dans l'axe mais Vidgrin sort bien et bouche parfaitement les angles (29'). On retrouve le même débordant Mathéo Masson côté gauche, son centre rasant file entre les défenseurs et le gardien pour le bonheur de l'attaquant au second poteau qui n'a plus qu'à mettre le plat du pied dans le but ouvert (2-1, 37'). Notre entraîneur-joueur Jean Laiton sonne la révolte en reprenant de demi-volée au second poteau un corner venant de la gauche ; le gardien repousse du pied (40').

Le tournant du match intervient en début de seconde période : après la blessure d'Anthony Lassay en tout début de match, c'est au tour de notre gardien de se claquer et de laisser sa place au jeune Romain Mortreau qui a déjà tenu à l'occasion cette place en jeunes (56'). Néanmoins, le Val Baugeois continue de pousser pour égaliser : à la suite d'une action confuse côté gauche, Jimmy Loret effectue une demi-volée en pivot à l'entrée de la surface, c'est capté (59'). Puis, sur un coup-franc anodin à 25 mètres du but local, pendant que le gardien plaçait tranquillement son mur, Laiton tire dans le but ouvert : un coup pas très franc façon Lille-Manchester de 2007, mais ça compte (2-2, 71') ! Hélas, la marque ne restera pas ainsi bien longtemps : l'ailier-capitaine, désormais à droite, adresse un centre rasant au premier poteau, Mortreau sort mollement et l'attaquant peut le dribbler et marquer dans le but vide (3-2, 74'). L'attaque locale joue en contre et négocie bien un 3 contre 4, le ballon file de la gauche vers la droite où cette fois, l'ailier-capitaine tente sa chance lui-même en force, ça passe sous le ventre de Mortreau (4-2, 78'). Le match venait définitivement d'échapper à l'ESVB qui aurait pu encaisser une défaite encore plus importante, que ce soit sur une perte de balle dangereuse de Boussiron aboutissant à une combinaison coup du sombrero-frappe molle de l'homme du match champteusséen (83'), un centre en coup du foulard du même qui ne trouve pas la tête plongeante de l'attaquant (86') ou une claquette sûre de Mortreau sur une frappe en déséquilibre de l'attaquant local (89').

Une prestation collective en-deçà des standards, de la malchance et vous obtenez les ingrédients d'un dimanche à oublier. La rencontre dans 15 jours contre Châteauneuf-sur-Sarthe, seule autre équipe à zéro point après deux matches, sera déjà capitale. En attendant, place à la coupe et un déplacement à Vern-d'Anjou qui a un peu mieux débuté sa saison de D3.

Départemental 3 - 2ème journée - dimanche 26/09/21 à 15h

Stade de la Cure - Champteussé-sur-Baconne

Champteussé/Thorigné 4-2 ES Val Baugeois (2-1)

Buts pour l'ESVB : T. Mahot (7'), J. Laiton (71')

Avertissements : E. Pagerie (37'), A. Chanteau (40'), A. Pagerie (80') pour Anjou Baconne ; A. Goislard (52') pour l'ESVB

Compo ESVB : S. Vidgrin, R. Boussiron, E. Jadeau, A. Goislard, M. Masson, T. Mahot (cap), F. Naulet, J. Loret, R. Naulet, A. Lassay, A. Mouyal. Entrés en jeu : K. Raveneau, R. Mortreau, J. Laiton.

Du côté de l'équipe B, on s'attendait à souffrir face à l'équipe C de Saint-Sylvain mais pas forcément dans ces proportions. Le Val Baugeois encaisse deux buts assez rapidement avant de connaître une embellie dans les 20 dernières minutes de la première mi-temps, marquée par un tir de Rémi Rousseau qui manquait de puissance, de précision et de conviction (35') ou une frappe cadrée de Tarek Hmida (42') que le gardien capte sans problème.

Par la suite, le Val Baugeois est resté aux vestiaires, incapable de profiter de l'énervement sylvanais matérialisé par un carton blanc (49'). Seul point positif, une spéciale Rabouan avec Fabien Hervé dans le rôle du dégageur lointain, et notre buteur maison en goguette à la conclusion par un habituel mais non moins subtil lob sur le gardien (1-4, 63'). Et puis des pertes de balle, beaucoup, beaucoup, beaucoup, trop, et un adversaire commençant à chambrer par des gestes techniques superflus. Un score qui enflera au point de s'inquiéter de la capacité de notre panneau d'affichage à retranscrire fidèlement le score.

On essaiera de rester positif en se disant qu'on vient d'affronter une équipe qui n'a rien à faire en cinquième division et qui sera archi-favorite. Place à la coupe en espérant que chacun tire les leçons des deux déroutes initiales.

Départemental 5 - 1ère journée - dimanche 26/09/21 à 15h

Stade municipal de Bauné

ES Val Baugeois B 1-8 Saint-Sylvain-d'Anjou C (0-2)

But pour l'ESVB : B. Réveillère (63')

Exclusion temporaire : T. Leblois (49') pour Saint-Sylvain

Compo ESVB : F. Hervé, N. Logerais, T. Mainguy, F. Hallier, K. Bourreau, E. Boussiron (cap), J. Dupont, R. Rousseau, C. Couvreur, D. Beaumont, V. Bénard. Entrés en jeu : T. Hmida, B. Réveillère

22/09 Tirage coupe de l'Anjou

Le District est facétieux et publie parfois plus tôt que prévu ses tirages au sort. À la suite de la cruelle élimination de dimanche dernier, notre entrée en lice en coupe de l'Anjou se fera en déplacement du côté de l'AS Chazé/Vern, club de D3 comme nous. Le match aura lieu le dimanche 3 octobre à Vern-d'Anjou.

19/09 Sujet : la coupe est-elle pleine des équipes sarthoises ?

Opposé à l'équipe mancelle du SO Maine (D1 Sarthe) pour le compte du 2ème tour de la coupe des Pays de la Loire, le Val Baugeois a fait mieux que se défendre (1-1), en envoyant son adversaire du jour à la séance des tirs au but. Mais à ce petit jeu, un seul arrêt du gardien manceau a suffi à faire pencher la balance. L'ESVB sera reversé en coupe de l'Anjou dans deux semaines.

Bonjour Honoré Sumé pour votre résumé du match ESVB-Le Mans SOM

Ce sont les visiteurs qui donne le coup d'envoi mais ce sont les locaux qui allume la première mèche avec une récuperation de Masson au milieu de terrain qui envoie Jadeau en profondeur, ce dernier au contact du défenseur tentera d'obtenir un pénalty mais la simulation est trop évidente (7'). Peu de temps après c'est une récupération,dans les 35m adverse, de R.Naulet qui tout de suite lance Mahot, ce dernier s'échappe des défenseurs et frappe croisé à l'entrée de la surface, sa frappe vient heurté le poteau (15') et "énervés" les visiteurs, décident de prendre le jeu à leurs comptent. Les centraux adverses profitent de leurs bon jeu long pour avoiné leurs attaquants, sur un corner obtenu, la tête d'un Manceau vient heurté la barre (25'). Derrière les visiteurs prennent confiance et se créer de plus en plus d'occasion mais celle-ci sont soient "mal joué", soient arrêté par Vidgrin qui à décidé d'être infranchissable ce dimanche (27', 30', 32'). Les rouges reprennent un peu de poil de la bête et marque le premier but de la rencontre, Berranger sur le côté droit transperce la défense avec une passe dans la surface où Mahot surgit plus vite que le gardien ce denier le fauche et le penalty est sifflé par l'arbitre, Boussiron s'en charge et envoie un boulet de canon sur la gauche du gardien (1-0 35'). Les visiteurs réagissent et sur un énième corner bien tiré (tout leurs coups de pieds arrêtés étaient bien tiré et dangereux de toute façon) mais celui-ci retombe dans les pieds du numéro 8, à l'entrée de la surface, il crochete son vis à vis et enchaîne une frappe qui vient une nouvelle fois heurté la barre transversale (38'). La mi-temps est sifflé après une 50ème parade de Vidgrin. On peut dire que les locaux s'en sorte plutôt bien sur cette première période. 

La deuxième période est donné par les baunéens et se créer deux énormes occasions qui aurait permis de prendre le large au score, sur une contre-attaque Bénard pars avec le ballon avec Mahot à ses côtés, c'est un 2 contre 2, Bénard arrive à l'entrée de la surface tergiverse et frappe à côté, Mahot seul de chez seul attends encore le ballon sur la pelouse (aller voir au stade il y est encore je pari) (50'). Peu après c'est Berranger qui profite du peu ballon touché, qui déborde côté droit et élimine son adversaire, le numéro 11 lève la tête et vois Jadeau seul de chez seul au second poteau, il le sert et Jadeau qui envoie sa reprise à côté de la cage (57'). Ces deux occasions frustrent les baunéens et se laissent de plus en plus dominés par les visiteurs qui continue sur leur lancé. Un centre-tir du numéro 2 contraint Vidgrin à mettre le ballon sur la barre (61'). Et puis les locaux finissent par craquer sur une action pleine axe le numéro 7 trouve l'attaquant dans un trou de souris, l'enchainement contrôle orienté, frappe pied gauche viens crucifié la défense baunéenne, solidaire jusque là (1-1 64'). Sur l'engagement Anthony Lassay, toujours inspiré de son week-end en Sarthe, tentera le lob mais ne lobera guère que le gazon (65'). Les rouges réagissent avec Mahot qui intercepte une passe latéral, comme en première il s'échappe des défenseurs et croise ça frappe, qui est arrêté par le gardien (67'). Un centre contré de la gauche venu de R.Naulet trouvera Jadeau au point de corner, ce dernier centre à ras terre et trouves Mahot à l'entrée de la surface, qui enchaîne d'une frappe sêche, la balle est finalement contré par un défenseur (sinon c'était ficelle) (69'). Robin Naulet tentera une frappe lointaine de la gauche mais sa tentive fini largement au dessus (72'). La suite n'est qu'une copie conforme de la première mi-temps, les manceaux abusent de leurs jeu long et faut un Vidgrin gargantuesque pour empéché le naufrage (70' 76', 80'). La fin de match fait "polémique", sur une récupération dans leurs 20m, Masson lance Laiton parti de son camp pour beaucoup, mais après la ligne médiane, pour l'arbitre assistant qui le signal hors-jeu, alors que Laiton avait parfaitement lobé le gardien de but ce qui aurait très certainement permis à Val Baugeois de remporté cette rencontre (90'+3)

La suite on l'a connaît, une séance de TAB est cruelle pour toutes les équipes et le Val Baugeois n'y fait pas exception. 

Coupe des Pays de la Loire - 2ème tour - dimanche 19/09/21 à 15h

Stade municipal de Bauné

ES Val Baugeois 1-1 Le Mans SO Maine (D1 Sarthe) (le SOM s'impose 5-3 aux tirs au but)

But pour l'ESVB : Boussiron

Avertissements : S. Vidgrin (55'), T. Mahot (89') pour l'ESVB

Compo ESVB : S. Vidgrin, T. Roux, E. Jadeau, A. Goislard, M. Masson, T. Mahot (cap), F. Naulet, E. Boussiron, R. Naulet, A. Lassay, T. Berranger. Entrés en jeu : J. Laiton, R. Mortreau, V. Bénard

Dans le même temps, l'équipe B se déplaçait sur le terrain de l'équipe C de Vivy pour le compte de la première journée du challenge Hubert Sourice. Bien que renforcée par d'importants éléments offensifs, notre équipe a payé l'absence de match de préparation et une grosse défaillance physique par une cinglante défaite, intégralement acquise en première période, notamment à cause d'un malheureux but contre son camp de Jonathan Dupont sur une frappe dévissée vétusienne (1-0, 8') ou sur un tacle pourtant inspiré de Fabien Hallier transformé en passe décisive pour l'attaquant adverse (2-0, 12'). Benjamin Réveillère, pourtant battu à la course par son défenseur, parviendra tout de même à se créer des brèches : après un premier duel perdu face au gardien alors que le score était de 4-0 (27'), il finira par trouver l'ouverture. Rémi Rousseau décale Clément Couvreur sur la droite, qui, après un crochet, parvient à effectuer une passe dans l'axe dans l'espace pour David Beaumont qui lance notre goleador en reprise dans le dos de la défense et bat le gardien d'une frappe croisée (7-1, 42').

En seconde période, on retrouvera le même Réveillère au premier poteau, reprenant du pointu un centre rasant d'Alexandre Mouyal venant de la gauche (7-2, 50'). Beaumont, toujours de la gauche, trouvera notre retardataire Ludovic Davy au second poteau, mais le gardien effectuera une brillante parade (64'). Les deux équipes commençant à sérieusement décliner physiquement, plus rien ne sera marqué. On notera toutefois la triple parade exceptionnelle de Fabien Hervé en début de seconde période (53'). On soupçonnera Vivy d'être revanchard des défaites qu'elle a pu connaître face à notre équipe B ces dernières saisons et d'avoir abondamment renforcé son équipe C.

Tout n'est pas à jeter dans cette défaite, l'état d'esprit est resté positif en dépit du score qui enflait. Et nous avons gagné la seconde période. Le comble, c'est que le Val Baugeois n'est même pas dernier grâce au naufrage noyantais à Ambillou (11-3).

Challenge du District - 1ère journée des poules - dimanche 19/09/21 à 15h

Stade du Ciron - Vivy

Vivy/Neuillé C (D4) 7-2 ES Val Baugeois B (7-1)

Buts pour l'ESVB : B. Réveillère (42', 50')

Compo ESVB : F. Hervé, D. Jourdan, J. Dupont, F. Hallier, R. Boussiron (cap), R. Rousseau, C. Couvreur, A. Mouyal, B. Réveillère, D. Beaumont, T. Hmida. Entrés en jeu : T. Mainguy, L. Davy.

13/09 Tirage du challenge du District

Notre équipe B, qui va entamer la compétition ce dimanche sans avoir pu disputer le moindre match de préparation, connaît ses adversaires en challenge Hubert Sourice. Il s'agit des équipes C de Vivy/Neuillé (D4 - ce dimanche à Vivy), Ambillou-Château (D5 - à Bauné le 3 octobre) et de l'équipe B de Noyant (D5 - à Noyant le 17 octobre). Quatre équipes pour deux places en 32ème de finale.

Chacun est invité à faire sa licence très vite parce qu'on risque d'être court...

12/09 Le Val Baugeois picoré par les Aiglons

Le Val Baugeois recevait Durtal pour le compte de la première journée de championnat. L'ESVB présentait une équipe très jeune (22 ans de moyenne d'âge chez les titulaires, dont 6 joueurs de 20 ans ou moins) du fait des licences tardives et de nombreux absents.

De ce fait, le Val Baugeois était parfois trop tendre en début de rencontre, bien que les visiteurs ne se procuraient que peu d'occasions. Après une frappe plus dangereuse pour le trafic automobile devant l'école que pour le gardien (9'), la première occasion des Aiglons fut la bonne : Mathéo Masson se troue sur une passe en profondeur anodine et l'attaquant peut, de la gauche, tenter une frappe croisée sur laquelle Sylvain Vidgrin est battu (0-1, 14'). Anthony Lassay, inspiré par le match de la semaine passée, tentera le lob sur l'engagement mais ne lobera guère que le gazon. Les locaux tentent de jouer plus haut mais les visiteurs maîtrisent les velléités baunéennes et le match reste pauvre en occasions. Vidgrin est sollicité sur une frappe croisée de la droite qu'il repousse du pied (21'), alors que les coups de pied arrêtés ne donnent rien de part et d'autre. Une autre frappe durtaloise atteindra le chemin de la Beloinière (37'). Alors qu'on approchait de la mi-temps, un duel litigieux tant sur la réalité de la faute que sur l'endroit de celle-ci, entre Masson et un attaquant des jaunes, donnera un coup-franc à 17 mètres dans l'axe aux visiteurs. Le tireur choisit de tirer en force côté ouvert... et ça rentre (0-2, 45'+4) !

Vexé de sa première mi-temps trop tendre, le Val Baugeois attaque la seconde avec de bien meilleures intentions. Fabien Hervé, rentré à la mi-temps, décoche une frappe lointaine et flottante que le gardien doit boxer au-dessus de sa barre (52'). Le corner tendu de David Beaumont, inscrit sur la feuille de match à 14h57, ne trouve pas la tête de Florian Naulet alors que ce dernier avait fait la bonne course (53'). La physionomie s'inverse peu à peu, entre des Baunéens beaucoup plus entreprenants mais à la domination stérile et des Durtalois qui opèrent en contre. Sur l'un d'eux, Vidgrin doit s'employer par deux fois pour annihiler l'offensive adverse (61'). Sur une action partie de la gauche, il se détendra sur sa gauche pour sortir une frappe puissante (71'). La pression baunéenne finira par payer : lancé côté gauche, l'aîné des Naulet adresse un centre au ras du sol. Le gardien manque son interception et, face au but et sous la pression de Tristan Mahot, le défenseur central durtalois propulse le ballon dans sa propre cage (1-2, 80'). Les locaux poussent, Masson tente sa chance de loin : c'est au-dessus (82'). Les Durtalois commettent des fautes, jusqu'à un coup-franc, copie conforme du coup-franc ayant donné le second but aux Durtalois ; Beaumont s'en charge mais envoie une feuille morte dans les bras du gardien (90'). Sur un autre coup-franc lointain tiré de la droite, Erwan Jadeau met la tête mais ne parvient pas à la placer (90'+2). Adrien Goislard est à la manette d'un coup de pied similaire côté gauche, Mahot percute le gardien et l'arbitre laisse jouer, mais le ballon s'en va mourir à côté de la cage (90'+4). L'arbitre sifflera la fin du match alors que les Durtalois avaient une contre-attaque à 3 contre 1 à négocier.

Chaque équipe aura eu sa mi-temps, mais les visiteurs auront été plus efficaces sur la leur. Tout n'est pas à jeter dans la prestation baunéenne du jour, cela paiera à condition de jouer les 90 minutes et pas seulement la moitié. D'autant que le match de coupe de la semaine prochaine ne sera pas une partie de plaisir, et que Thomas Berranger, sévèrement averti en première mi-temps, sera suspendu à Champteussé dans deux semaines.

Départemental 3 - 1ère journée - dimanche 12/09/21 à 15h

Stade municipal de Bauné

ES Val Baugeois 1-2 Durtal (0-2)

But pour l'ESVB : E. Hautreux (80' csc)

Avertissements : T. Berranger (44') pour l'ESVB / F. Chauvin (89') pour Durtal

Compo ESVB : S. Vidgrin, E. Jadeau, R. Mortreau, A. Goislard, M. Masson, T. Mahot (cap), R. Naulet, T. Berranger, V. Benard, A. Lassay, F. Naulet. Entrés en jeu : F. Hervé, J. Laiton, D. Beaumont.

09/09 Tirage de la coupe des Pays de la Loire

Après s'être difficilement défait de Coulongé dimanche dernier, le Val Baugeois connaît son nouvel adversaire pour le compte du second tour. La connexion sarthoise a toujours cours puisque nous recevrons le SO Maine, équipe du Mans qui évolue désormais en D1 après avoir évolué de nombreuses années au plus haut niveau régional.

Le match aura lieu le dimanche 19 septembre à 15h sur notre "beau" terrain de Bauné.

05/09 Le Val Baugeois se qualifie au bout du suspense

Drôle de déplacement que ce périple à Coulongé. Un stade au milieu des champs, une belle pelouse arrosée par une main courante servant de canalisation d'eau, un petit terrain, un capitaine local à la fois gérant de la tablette, de la buvette et de son équipe. Une équipe locale en galère pour trouver un arbitre de touche et un arbitre officiel qui arrive à la dernière minute complètent la bizarrerie du tableau.

Le match commence par un long round d'observation où il ne se passe strictement rien, avant une première tentative d'Anthony Lassay contrée, sans difficulté pour le gardien (9'). Sur une passe en retrait trop molle d'Adrien Goislard, l'attaquant coulongeois efface Sylvain Vidgrin mais ne tente pas la frappe de son mauvais pied (11'). Vincent Benard, de la droite, lance parfaitement Florian Naulet en profondeur dans l'axe mais ce dernier perd son duel face au portier local (14'). Les visiteurs, sous une chaleur étouffante, dominent, les locaux jouent essentiellement long et Vidgrin veille au grain en sortant plusieurs fois au-delà de sa surface. Un centre de Jadeau trouve le capitaine Tristan Mahot qui jette son pied en avant, ça passe au-dessus (30'). La solution arrive de l'autre côté, avec un centre de Mathéo Masson pour la tête du capitaine baunéen qui se joue facilement d'une défense statique et lobe le gardien mal sorti (0-1, 34'). Les Coulongeois réagissent avec une frappe non cadrée (41') et plusieurs corners obtenus. Le Val Baugeois a l'occasion de faire le break avec une passe parfaite de Berranger pour Naulet qui, seul face au gardien, trouve le poteau (45'+1). Le contre verra les tangos partir à deux contre deux, et le porteur de balle fixer tout le monde pour servir son coéquipier qui marque dans le but ouvert (1-1, 45'+2). Cruel dénouement pour une première mi-temps à l'avantage des visiteurs, mieux tactiquement et physiquement.

Les Baunéens décident d'attaquer la seconde période pied au plancher pour reprendre rapidement l'avantage. Lassay, en dépit d'un mur placé à six mètres (!), parvient à solliciter le gardien sur un coup-franc à la limite de la surface (46'), Vincent Benard arrose le champ de maïs derrière le but (50', 51'), tout comme Lassay (53') ou une demi-volée spectaculaire d'Edouard Boussiron qui frôle la lucarne (61'). Les locaux répondent timidement avec une frappe contrée par Loret (56'), et une tête cadrée mais inoffensive sur le corner qui suit (57'). Le match tombe ensuite dans un faux rythme entre les Coulongeois qui semblent se satisfaire d'un nul qui les enverrait aux tirs au but et la chaleur qui épuise. Avec seulement 13 joueurs et obligés de tourner à la touche, les locaux s'épuisent et reculent de plus en plus, ce qui profite à Romain Mortreau qui lance Mahot sur le côté gauche, le gaucher de l'ESVB se débarrasse de deux joueurs le long de la ligne de but pour marquer dans un angle fermé (1-2, 82'). La libération ? Au contraire, c'est le moment où ce match basculera dans l'irrationnel : Vidgrin, assommé par la chaleur, était avancé et inattentif et encaisse un lob sur l'engagement (2-2, 83') ! L'entraîneur baunéen effectue une série de changements destinés à préparer les tirs au but, mais l'intention était claire : ne pas y aller. Le Val Baugeois se découvre et laisse des espaces, dont profite l'ailier droit coulongeois qui centre tendu au premier poteau. Vidgrin boxe le ballon droit dans le ventre de l'attaquant, tout heureux de contrer le ballon au fond (3-2, 90'+1). Le piège semble se refermer sur le Val Baugeois, qui lance toutes ses forces dans la bataille pour égaliser et, dans les tout derniers instants du match, obtiennent un penalty grâce à l'expérimenté Boussiron, qui force le latéral droit sarthois à le faire trébucher. Il se charge lui-même de la sentence en prenant le gardien à contre-pied (3-3, 90'+6). On se dit alors que les tirs au but sont un moindre mal, mais l'arbitre se plaisait sur le terrain et n'avait pas envie que la partie s'arrête. Les Baunéens pressent haut et récupèrent, le ballon file de part et d'autre de la surface, mais ni Thomas Berranger, ni Benard ne peuvent reprendre. Le ballon arrive jusqu'à Mahot qui force le gardien à plonger, le ballon revient sur la tête de Naulet qui n'a plus qu'à viser le but vide pour inscrire le but de la délivrance (3-4, 90'+7). L'arbitre, décidément conquis par le spectacle, laissera même encore quelques secondes après le coup d'envoi avant de renvoyer tout le monde aux vestiaires.

C'est dans ce genre de matches que se forge un esprit de groupe, et l'équipe a prouvé sa détermination à ne rien lâcher jusqu'au bout et au-delà, pour arracher une qualification logique mais qu'on aurait aimée plus tranquille. Le Val Baugeois accède au prochain tour qui aura lieu dans deux semaines. Avant, il s'agira de soigner son entrée en championnat face à Durtal.

Coupe des Pays de la Loire - 1er tour - dimanche 05/09/21 à 15h

Stade Auguste Delaporte - Coulongé (72)

Coulongé (D3 Sarthe)

Si vous avez une question, une suggestion, ou autre vous pouvez envoyé un mail en cliquant ici
ou à l'adresse suivante: val.baugeois@gmail.com