ESVB: Entente Sportive du Val Baugeois; club de foot de Bauné, Cornillé, Lué et Chaumont
logo esvb

E.S. Val Baugeois

[INFO CLUB] Bientôt

Rien à dire pour le moment ; ça va venir, promis !

18/09 Le Val Baugeois trop généreux : un vrai panier Parçay

Plein de confiance après des matches de coupe globalement réussis, le Val Baugeois entamait son championnat de D3 du côté du raidard de Parçay-les-Pins. Dans un coin de la tête, le début de championnat manqué la saison dernière (4 défaites inaugurales) à ne surtout pas reproduire pour jouer les premiers rôles. Le forfait des U19 permet de récupérer quelques jeunes pour augmenter le niveau technique et la fraîcheur.

Le Val Baugeois semblait avoir toutefois oublié ce qui caractérise ces équipes de villages ruraux : un jeu très physique. Les Baunéens, qui ont choisi de débuter en bas de la pente, sont dominés physiquement et concèdent la première occasion avec un débordement côté gauche et une frappe à l'entrée de la surface, à côté (4'). L'ESVB fait parler sa technique et Vincent Bénard, servi dans l'axe, peut décaler en une touche Thomas Berranger sur la droite, ce dernier déborde, entre dans la surface et tire droit sur le gardien qui dévie en corner. Sur celui-ci, le ballon revient sur Erwan Jadeau qui cadre une reprise, le ballon est cafouillé avant de sortir en faveur de la défense (10'). Benjamin Réveillère presse haut et récupère le ballon à 30 mètres du but adverse, joue le une-deux avec Kévin Raveneau pour se présenter seul face au gardien, mais il croise trop sa tentative (11'). Parçay reprend sa domination physique, un coup-franc des 25 mètres côté droit est repris de la tête, à côté (17'). Raveneau perd un duel aérien dans le rond central, l'attaquant est trouvé en une passe dans le dos de Jadeau et peut battre Tristan Mahot d'un plat du pied décroisé impeccable (1-0, 19'). Florian Fouchet, nouvelle recrue baunéenne, décale Bénard côté droit, qui peut centrer à ras de terre pour Réveillère seul à 8 mètres, qui peut tenter l'extérieur du pied pour prendre à contre-pied le gardien... le ballon va vers la bonne direction, mais est sauvé sur la ligne (24'). Jimmy Loret manque de tromper son propre gardien sur un coup-franc lointain, le ballon frôle le montant droit (28'). Deux attaquants parcéens se gênent sur un centre venant de la droite (29'). Le Val Baugeois joue haut (en altitude aussi) et Raveneau intercepte le ballon dans les pieds du gardien suite à une passe en retrait, mais n'est pas assez vif pour se recentrer efficacement (34'). Mathéo Masson décale Berranger sur sa gauche, il entre dans la surface pour se mettre sur son pied droit pour remettre au premier nommé, qui tire par deux fois, contré. Sur le corner, le ballon revient vers Bénard qui enroule une frappe qui passe à un mètre de la lucarne gauche (38'). L'efficacité fait toujours cruellement défaut au Val Baugeois, qui va se retrouver puni : sur un coup-franc parcéen à... 75 mètres du but, la défense se regarde et laisse l'attaquant partir seul défier Mahot et attendre que ce dernier se couche pour choisir l'autre côté (2-0, 44'). La dernière opportunité avant la pause est à mettre à l'actif de Réveillère qui tope une frappe à l'angle de la surface côté droit (45'+1). À la pause, les esprits sont chauds et il faut toute la tempérance de l'entraîneur pour remettre les têtes à l'endroit.

Malgré cela, le Val Baugeois n'est pas le mieux reparti à la pause. Mahot capte sans difficulté une frappe de 30 mètres (47') puis claque une frappe en pivot de 25 mètres consécutive à une interception doublement manquée de la défense (50'). Puis la révolte : alors qu'un joueur parcéen était au sol, Adrien Goislard récupère un ballon dans son camp, s'avance côté gauche avant de décocher une lourde frappe des 35 mètres qui s'écrase sur l'équerre du portier local. Entré en jeu à la pause, Iba Thiam a suivi et, en deux temps, finit par pousser le ballon au fond (2-1, 51'). Florian Naulet récupère le ballon dans son camp suite à une touche adverse et trouve Berranger dans le dos des défenseurs centraux, mais il tire juste au-dessus (54'). Également entré à la pause, Robin Naulet tente sa chance de loin, sans succès (65', 69'). Les Parcéens restent dangereux : ils obtiennent un coup-franc à 25 mètres côté gauche, celui-ci est coupé au premier poteau, à côté (71'). Raveneau voit le gardien avancé et tente sa chance du rond central, hors cadre également (76'). Suite à une sortie aérienne manquée du gardien parcéen, le ballon est cafouillé pendant de longues secondes mais aucun Baunéen ne parvient à se mettre en position de tir (81'). Le temps manque, le Val Baugeois se découvre et subit les contres : sur l'un d'eux, l'ailier gauche local déborde, entre dans la surface et pique son ballon face à Mahot sorti à sa rencontre, le ballon est sauvé sur la ligne (85'). Le match s'emballe : un coup-franc à 35 mètres est tiré par Goislard, juste au-dessus (86'). Une action collective entre Loret, Jadeau et Bénard aboutit à un centre de ce dernier de la gauche pour Fouchet, qui percute le gardien (87'). Un coup-franc vite joué est tiré au-dessus de la défense, Raveneau remet pour Fouchet qui égalise à bout portant... pas du goût de l'arbitre assistant local, qui a une conception très personnelle du hors-jeu sur ce coup-là (88'). R. Naulet se sort d'un pressing inextricable et sert Jadeau qui lance Thiam sur la droite, son centre est trop long et Bénard percute à son tour le gardien (90'+2). Parçay peut tuer le match et obtient un coup-franc aux 30 mètres. Tiré dans le mur, le ballon revient vers le tireur qui peut décaler un coéquipier sur la gauche, dont le centre en retrait trouve preneur au premier poteau, mais l'attaquant manque son contrôle et Mahot peut repousser (90'+4). Une autre frappe parcéenne en cloche de l'extérieur de la surface est facilement arrêtée. Dans la continuité, le cadet des Naulet manque de peu le cadre des 25 mètres (90'+6).

Le Val Baugeois termine la rencontre avec beaucoup de regrets, et le football aussi a beaucoup de regrets quand des bénévoles choisissent la voie de la malhonnêteté et de l'invective. Il faudra prendre soin de ne pas tomber dans ce jeu à l'avenir. Prochain match en déplacement du côté de la Bayard de Saumur, où l'impératif de résultat sera déjà présent.

Départemental 3 - 1ère journée - dimanche 18/09/22 à 15h10

Stade de Haute Belle - Parçay-les-Pins

Parçay-les-Pins 2-1 ES Val Baugeois (2-0)

But pour l'ESVB : I. Thiam (51')

Avertissements : R. Toquet (42') pour Parçay / K. Raveneau (71'), E. Jadeau (89') pour Bauné

Compo ESVB : T. Mahot, E. Jadeau, F. Naulet, J. Loret, A. Goislard (cap), M. Masson, V. Bénard, F. Fouchet, B. Réveillère, K. Raveneau, T. Berranger. Entrés en jeu : I. Thiam, R. Naulet.

15/09 Tirage

Le tirage du troisième tour de la coupe des Pays de Loire a été effectué hier soir, dans l'ombre du tirage de la grande coupe et ses maillots. Le sort a réservé au Val Baugeois un déplacement court et relativement abordable à la Doutre, club de D3. Les Angevins ont atteint le 3ème tour de la coupe de France, seulement sorti par un club de R3 après avoir sorti une D4 et une D3. La saison dernière, ils ont terminé 9ème sur 12 de leur groupe de D3 avec 24 points en 22 matches.

Le match se déroulera le 25 septembre à 15h au stade André-Bertin.

11/09 Contre Martigné, c'était brillant !

Le Val Baugeois était opposé à Martigné-Briand en ce bel après-midi de septembre. Un air chaud, sec et sans vent rendait l'atmosphère difficilement respirable pour certains joueurs des deux équipes.

Le Val Baugeois entame le mieux cette partie avec un collectif mieux huilé, mais encaissera un but sur un coup du sort : suite à une passe en retrait d'Erwan Jadeau, Tristan Mahot contrôle avant de manquer complètement sa passe, qui atterrit droit dans les pieds de l'attaquant martinéen qui ne se fait pas prier pour glisser le ballon sur la gauche d'un portier surpris par sa propre erreur (0-1, 4'). Ce but galvanise les visiteurs qui connaîtront un temps fort, un centre de la gauche atterrit entre deux attaquants, seuls à l'entrée de la surface baunéenne, mais ils se gênent et la tête de l'un d'eux n'inquiète pas Mahot (12'). L'ESVB réagit et obtient un corner, frappé de la droite par Sullivan Paumier. Benjamin Réveillère manque sa reprise au premier poteau, le ballon file vers Florian Naulet au deuxième ; ce dernier décale Christian Edaba qui, de l'angle gauche de la surface, manque le cadre (14'). Mathéo Masson décale Iba Thiam sur la droite, son centre est manqué par Réveillère ; le ballon revient sur Naulet qui trouve Paumier au point de penalty, qui ne parvient pas à se retourner avec trois défenseurs sur le dos (19'). Berranger tire un corner de la droite, Jimmy Loret reprend le ballon de la tête au point de penalty, ça file à côté (24'). Sur le dégagement, le même Loret tente sa chance des 30 mètres dans l'axe, c'est claqué par le gardien (25'). La pause fraîcheur n'inverse pas la dynamique du Val Baugeois : Loret trouve Paumier à 25 mètres dans l'axe, cette fois l'attaquant baunéen peut se retourner et battre le gardien dans son soupirail gauche (1-1, 27') ! Naulet, en milieu de terrain côté gauche, adresse une passe en profondeur que Paumier laisse intelligemment passer pour le départ de Berranger sur la droite, qui peut entrer dans la surface et prendre l'avantage d'une frappe croisée rageuse (2-1, 31'). Les visiteurs se réveillent et Mahot dégage difficilement des poings un coup-franc lointain et vicieux tiré entre la défense et lui (32'). Sur le contre, Berranger s'échappe sur la gauche, le ballon revient sur Naulet qui, de l'angle de la surface, tire à côté (33'). Sur une erreur de relance d'Adrien Goislard, l'attaquant adverse délivre une frappe molle sur Mahot (37'), alors que Paumier (35') et Naulet (39') ne trouvent pas le cadre sur des frappes lointaines, pas plus que l'arrière droit visiteur (43'). À la mi-temps, nous avons laissé l'impression du traquenard aux Martinéens et nous, l'impression d'avoir retrouvé le jeu d'il y a deux semaines.

À l'image des matches précédents, le Val Baugeois a du mal à se remettre dans le bain au retour des vestiaires : sur une touche rapidement jouée côté gauche, le ballon est centré au second poteau mais la tête martinéenne ne trouve pas le cadre (50'). Sur un ballon cafouillé dans notre surface, Jadeau craint le pire après s'être fait contrer dans les 5,50 mètres, heureusement de la main (52'). La défense centrale baunéenne est piégée par une passe en profondeur en hauteur, l'attaquant tire mollement sur Mahot qui se couche (58'). L'ESVB réagit : après une action collective sur le côté gauche, Réveillère peut se mettre en position à l'extérieur de la surface, c'est juste au-dessus (59'). Vincent Bénard adresse un amour d'extérieur du pied en profondeur pour Réveillère dans l'axe. Après deux crochets, il tente une frappe rasante sur la droite du gardien qui réalise un bel arrêt (61'). Berranger, de la gauche, centre pour Thiam au second poteau. L'ancien Gennois contrôle du bout du pied gauche, avant de tirer du même pointu, c'est sorti par le gardien (67'). Masson déborde sur la droite et centre, le ballon revient sur Bénard qui frappe en deux temps, sur la défense puis sur le gardien (77'). Berranger tire un corner de la droite, Thiam reprend de la tête au second poteau, à côté (83'). Alors que le Val Baugeois semble avoir posé sa patte sur la rencontre sans prendre le large, il va se faire rejoindre au moment où il s'y attend le moins : l'ailier visiteur déborde sur la droite, centre au premier poteau pour une tête décroisée aux 6 mètres qui fait mouche (2-2, 85'). Nullement abattus, les Baunéens n'ont même pas le temps de douter : Réveillère lance Paumier en profondeur sur la droite, il devance la sortie du gardien et se remet sur son pied gauche pour tirer en angle très fermé, le défenseur revenu sur sa ligne ne peut que prolonger le ballon dans les filets (3-2, 88') ! L'ES Layon craque nerveusement et deux joueurs se retrouvent avertis pour contestation (90', 90'+1). Toutefois, les Martinéens poussent pour revenir, l'ailier déborde sur la droite et centre pour un défenseur resté en pointe, seul au second poteau, qui prend le temps de contrôler pour fusiller Mahot à bout portant... mais le portier baunéen est sur la trajectoire ! La défense est brouillonne mais finit par se dégager (90'+3). Le Val Baugeois obtient des corners mais ne mange pas la montre pour autant : Berranger tire de la droite, le ballon revient sur Paumier à l'entrée de la surface côté gauche, pénètre et frappe, le gardien concède un nouveau corner (90'+5). Sur celui-ci, tiré côté gauche toujours par Berranger, Loret reprend aux 9 mètres dans l'axe d'une tête parfaitement décroisée pour clore tout suspense (4-2, 90'+6). L'arbitre siffle la fin du match sur l'engagement.

Il fallait bien un 11 septembre pour que le Val Baugeois passe deux tours. C'est fait après une excellente prestation collective. Le troisième tour aura lieu dans deux semaines. D'ici là, la première journée de championnat de D3 à Parçay-les-Pins proposera un challenge à part sur un terrain en pente déroutant.

Coupe des Pays de la Loire - 2ème tour - dimanche 11/09/22 à 15h05

Stade municipal de Bauné

ES Val Baugeois 4-2 Martigné-Briand (D2) (2-1)

Buts pour l'ESVB : S. Paumier (27', 88'), T. Berranger (31'), J. Loret (90'+6)

Avertissements : S. Paumier (57'), A. Goislard (69') pour l'ESVB / S. Aouadj (90'), S. Barre (90'+1) pour l'ESL

Compo ESVB : T. Mahot, E. Jadeau, C. Edaba, J. Loret, A. Goislard (cap), M. Masson, I. Thiam, S. Paumier, B. Réveillère, T. Berranger, F. Naulet. Entrés en jeu : A. Mouyal, V. Bénard.

06/09 Tirage

Le Val Baugeois a connaissance de son adversaire de dimanche prochain, pour le compte du second tour de la coupe des Pays de Loire. Il s'agira de l'ES Layon, club de Martigné-Briand, qui évoluera en D2 cette saison. La saison dernière, le club de la commune nouvelle de Terranjou évoluait en D1 et a fini 13ème sur 14 avec 17 points pris en 26 rencontres. L'ESL entre en lice dans cette coupe régionale après avoir atteint le 2ème tour en coupe de France, en éliminant Corné (D3, 3-0) puis butant sur l'Intrépide (R3, 0-4).

Un tirage compliqué mais qui donnera le ton pour savoir si le Val Baugeois a le niveau pour jouer la montée. Match à Bauné ce dimanche à 15h.

04/09 Le Val Baugeois passe au bout du suspense

En déplacement à Précigné, club de haut de tableau de D2 sarthoise, le Val Baugeois a découvert un joli complexe : deux terrains éclairés, un stade avec une petite tribune (et un espace presse !), des vestiaires flambant neufs. Hélas, le terrain d'honneur a subi les affres de la sécheresse et avait des allures de stabilisé par endroits, les faux rebonds en plus.

Le Val Baugeois entame le match tambour battant et se procure rapidement des occasions grâce à la bonne connexion entre Sullivan Paumier et Benjamin Réveillère. Le premier frappe en pivot sur le gardien (3') puis le second, parti dans l'axe à la limite du hors-jeu, perd son duel face au gardien (4'). Réveillère déborde à droite et centre rasant au second poteau pour Thomas Berranger, le gardien repousse du pied (6'). Jimmy Loret est à la réception d'un corner tiré de la droite au second poteau, c'est contré par un défenseur (8'). Les locaux ne s'en sortent que par des ballons longs et seul un corner tiré de la gauche au second poteau trouve la tête d'un grand gabarit précignéen, à côté (10'). Tristan Mahot, de corvée en cage, dégage, deux adversaires passent au travers, ce qui permet à Réveillère de se présenter face au gardien, mais sa demi-volée manque de puissance et est facilement captée (12'). Paumier (14') et Iba Thiam (15') manquent le cadre, tout comme Réveillère (18') lancé par Erwan Jadeau en profondeur et piégé par un rebond capricieux. On retrouve le même Réveillère à la réception d'une mauvaise passe en retrait vers le gardien, mais il juge mal le rebond et ne cadre pas (20'). Devant tant d'inefficacité, Précigné fait mouche sur sa première action collective, qui envoie l'ailier gauche déborder Jadeau, se remettre sur son pied droit et ajuster Mahot (1-0, 26'). L'ESVB ne se laisse pas abattre et Paumier frappe de 20 mètres, c'est repoussé (27'). Thiam et Jadeau combinent sur la droite, le second peut entrer dans la surface mais est contré in extremis (34'). Les visiteurs vont toutefois bénéficier d'un petit coup de pouce : sur une action a priori anodine, l'arbitre signale un penalty pour un pied haut ; Berranger le transforme sur la droite d'un gardien très avancé (1-1, 41'). Le Val Baugeois manque, comme la semaine dernière, de concentration après avoir marqué : sur l'engagement, Mahot doit sortir dans les pieds de l'ailier lancé sur la droite (42').

À la mi-temps, c'est un sentiment mitigé pour les suiveurs de l'ESVB qui sentent le traquenard, à l'image du déplacement à Coulongé la saison dernière (3-4). Et ils ne s'y trompent pas : la première demi-heure de la seconde période est complètement à l'avantage des locaux. Un coup-franc à 28 mètres dans l'axe est tiré rasant, à côté (47'). Le Val Baugeois ne parvient plus à sortir proprement de son camp, et les Précignéens exploitent mal une situation de 3 contre 2 sur la droite (65'). Adrien Goislard tente sa chance sur un coup-franc à 23 mètres dans l'axe, c'est mou et dans le mur (68'). Sur le contre, Florian Naulet est lobé et dépassé, Mahot sort mais est contré. Après un énorme coup de billard devant la surface, les Baunéens parviennent à se dégager (69'). Mahot choisit de volleyer un coup-franc flottant de plus de 30 mètres, fort heureusement l'hommage aux champions olympiques s'arrête au geste, le ballon partant au loin (73'). Précigné finira par être récompensé de son temps fort : l'ailier gauche s'impose physiquement par Ippon* sur Jadeau, déborde sur la gauche et bat du pointu un Mahot qui n'avait pas bouché son angle (2-1, 75'). Ce but réveille enfin une équipe visiteuse jusqu'ici léthargique : Kévin Raveneau joue vite un coup-franc par-dessus la défense mais Paumier, qui avait bien anticipé, rate son contrôle (78'). Paumier et Berranger combinent côté gauche, le premier pénètre dans la surface et centre rasant pour Réveillère qui, seul à 2 mètres du but au premier poteau, cafouille avant de talonner son ballon dans le but (2-2, 81'). Sur l'engagement, le Val Baugeois récupère le ballon et Berranger est lancé côté gauche, il peut transmettre à Thiam à l'entrée de la surface, dans l'axe : il se met sur son pied droit et peut parfaitement placer son ballon au ras du poteau, sur la gauche du gardien (2-3, 82'). Les locaux lancent leurs dernières forces dans la bataille et obtiennent des coups-francs : l'un d'eux, à 18 mètres sur la gauche, est tiré au travers du mur en force, Mahot repousse du pied ; le ballon revient sur un attaquant qui frappe des 20 mètres, contré (88'). Sur un coup-franc tiré depuis leur propre camp côté droit, le ballon vole entre le gardien et la défense de l'ESVB, et un milieu de Précigné peut placer sa tête devant un Mahot sorti trop tard et égalise (3-3, 90'+1). Les locaux auront la dernière opportunité du match mais le coup-franc tiré de la gauche des 30 mètres passe au-dessus (90'+5).

Le sort de ce match se décide donc aux tirs au but : alors que les trois premiers tireurs de chaque équipe transforment sans souci leur tir au but (3-3), on se dit que la séance va être très longue s'il suffit de cadrer. Mais le double buteur précignéen tire en force sur le poteau gauche de Mahot, qui avait plongé du bon côté. Deux réussites plus tard, Raveneau a dans ses pieds la première balle de match mais l'envoie un mètre au-dessus de la cage (4-4). Un but de chaque côté plus tard, Mahot s'interpose sur sa gauche devant le septième tireur précignéen. Mathéo Masson vendange la deuxième balle de match en l'expédiant mollement dans les pieds du gardien qui a eu à peine besoin de se coucher (5-5). Alors que les jeunes Baunéens ne tremblent pas plus que les briscards adverses, et que Mahot touche sans succès le tir du dixième tireur local (8-8), une nouvelle occasion s'offre au Val Baugeois lorsque son portier réalise une nouvelle parade sur sa gauche devant le onzième tireur des rouge et noir (un onzième joueur de champ différent, ce qui n'a pas eu l'air de perturber l'arbitre). Réveillère, qui a tant gâché en première période, convertit la troisième balle de match en prenant le gardien à contre-pied. Le Val Baugeois offre la haie d'honneur aux locaux dans une atmosphère bon enfant.

Les Baunéens, maladroits mais qualifiés de justesse, seront au rendez-vous du deuxième tour dont le tirage sera publié en milieu de semaine. Il va falloir être plus efficace dans les deux surfaces pour éviter de se faire peur.

* Ajout de Tristan qui n'a pas aimé qu'Erwan se fasse bouger (ça ne lui arrive pas souvent, c'est sûr)

Coupe des Pays de la Loire - 1er tour - dimanche 04/09/22 à 15h

Stade Alain de Rougé - Précigné (72)

Précigné (D2 Sarthe) 3-3 ES Val Baugeois (1-1) (l'ESVB s'impose 8-9 aux tirs au but)

Buts pour l'ESVB : T. Berranger (41' sp), B. Réveillère (81'), I. Thiam (82')

Avertissements : P. Moreau (54') pour Précigné / M. Masson (90'+1), E. Jadeau (90'+3) pour l'ESVB

Compo ESVB : T. Mahot, E. Jadeau, F. Naulet, J. Loret, A. Goislard (cap), M. Masson, I. Thiam, S. Paumier, B. Réveillère, K. Raveneau, T. Berranger. Entrés en jeu : V. Bénard, D. Chemineau, E. Gautier.

Tirs au but : A. Goislard (O), T. Berranger (O), V. Bénard (O), S. Paumier (O), K. Raveneau (X), F. Naulet (O), M. Masson (X), D. Chemineau (O), J. Loret (O), E. Jadeau (O), B. Réveillère (O)

31/08 Tirage de la coupe des Pays de la Loire

Le tirage de la coupe des Pays de la Loire a été effectué hier. Après une défaite encourageante, le Val Baugeois retrouve les terrains sarthois avec un déplacement du côté de Précigné. Cette localité de 3 000 habitants, aux confins de la Sarthe, du Maine-et-Loire et de la Mayenne se situe sur les rives de la Sarthe. L'US Précigné évolue en D2 et a terminé deuxième de son championnat la saison dernière avec 42 points en 22 rencontres. Précigné n'a pas disputé la coupe de France le week-end dernier et fera donc sa rentrée officielle à l'occasion de ce match.

Précigné-ESVB, c'est dimanche à 15h au stade Alain de Rougé.

28/08 Y avait Noyen de passer

Opposé à l'équipe de Noyen-sur-Sarthe évoluant en R3 pour le compte du premier tour de la coupe de France, le Val Baugeois affrontait l'une des équipes les plus difficiles à affronter sur le papier. D'autant que la faible assiduité aux entraînements de préparation a fait des remous en interne et laissait craindre une véritable boucherie. Sans gardien de formation, c'est le très jeune Nathan Berranger (17 ans, fils cadet de) qui assumait la lourde tâche de garder la cage baunéenne, après un bon passage la saison dernière en U17 à ce poste, alors que 5 joueurs de champ du onze de départ ont 22 ans ou moins (même si certains sont déjà des tauliers).

Sur une pelouse très sèche et jaunie par endroits, restrictions d'eau obligent, et sous un soleil de plomb, c'est le Val Baugeois qui se porte le premier à l'attaque. Une passe en profondeur bien sentie oblige le gardien à dégager le ballon de la tête. Le ballon revient sur Florian Naulet qui tente sa chance de 35 mètres, c'est loin du cadre (2'). Après une belle action collective, les locaux obtiennent un corner côté droit. La combinaison Kévin Raveneau-F. Naulet au premier poteau, déjà victorieuse est tentée, mais le second ne cadre pas sa tête (4'). Si les visiteurs tardent à faire valoir leur supériorité technique, ils ne tardent hélas pas à faire preuve d'efficacité : sur une passe en profondeur aérienne dans le dos de la défense centrale, Nathan Berranger est piégé par le rebond. L'attaquant à l'affût cafouille mais parvient à pousser le ballon au fond malgré le retour de la défense (0-1, 7'). Une touche baunéenne mal jouée aboutit à une passe en profondeur côté gauche de l'attaque noyennaise, l'attaquant tente une demi-volée en première intention, dans les bras de N. Berranger (9'). Toutefois, l'ESVB ne se laisse pas abattre et presse haut. Iba Thiam, notre recrue estivale, récupère le ballon à 30 m du but sarthois et sert Thomas Berranger devant lui, qui lui remet astucieusement d'une belle talonnade dans la course. Lancé dans le dos de la défense, Thiam bat le gardien du pointu (1-1, 15'). Sur l'engagement, Noyen parvient à obtenir un corner côté droit : tiré au premier poteau, il est prolongé du pied par un joueur sarthois : ça fait mouche (1-2, 16'). Thiam et T. Berranger se trouvent bien et combinent côté droit, le ballon revient sur Dorian Chemineau, benjamin de l'équipe (16 ans et 11 mois), dont la frappe trop molle est contrée (25'). Le rythme diminue mais c'est bien le pensionnaire de D3 qui domine les débats en dépit du score. F. Naulet récupère haut et sert T. Berranger qui décale Raveneau, dont la frappe est sortie en corner (33'). Sur le corner, le ballon peine à sortir de la surface et Mathéo Masson, face au but ouvert, est contré. Les Sarthois jouent en contre et obtiennent un bon coup-franc à 22 m côté droit, capté sans problème par N. Berranger (36'). Chemineau lance T. Berranger en profondeur sur le côté droit, son centre au second poteau est parfait pour la tête croisée de Raveneau, juste à côté (44'). Suite à un ballon aérien d'Erwan Jadeau en profondeur, le gardien au-delà de sa surface et son défenseur se gênent, bien pressés par F. Naulet ; le ballon revient sur T. Berranger qui, de manière inhabituelle, tente du pied gauche, c'est repoussé par un défenseur sur sa ligne... sur l'aîné des Berranger qui tente cette fois du droit en demi-volée, au-dessus (45'+4). La pause est atteinte sur un score qui ne reflète absolument pas le match, et laisse beaucoup d'espoirs pour la suite.

Espoirs qui seront vite douchés au retour des vestiaires, Adrien Goislard est piégé sur un ballon aérien, le décalage est fait et l'ailier droit n'a plus qu'à se présenter face au portier local, il feinte la pichenette pour placer un petit ballon croisé, récompensant un petit temps fort des visiteurs à la reprise (1-3, 50'). Les Baunéens continuent leur pressing, T. Berranger, F. Naulet et son frère Robin manquant de peu d'être récompensés de leurs efforts pour intercepter une passe en retrait très molle d'un défenseur vers son gardien, puis du gardien vers un autre défenseur (53'). T. Berranger lance F. Naulet en profondeur côté gauche, le ballon revient sur Tristan Mahot qui adresse un excellent centre au second poteau pour la tête de Raveneau, le gardien noyennais sort un arrêt magistral pour sortir le ballon de sa lucarne (55'). Sur le corner, les visiteurs partent en contre et l'ailier droit tente un lob trop mou et trop croisé, mais Jadeau doit tout de même se jeter pour empêcher le 1-4 devant l'ailier gauche venu conclure (56'). La chaleur pèse sur les organismes et les frappes de loin se succèdent sans résultat (R. Naulet 63', Noyen 68'). Benjamin Réveillère lance Thiam en profondeur sur l'aile droite, il centre à ras de terre au premier poteau, Réveillère loupe une madjer et Enzo Gautier aurait pu inscrire son premier but en seniors pour son premier match, mais le gardien est encore à la parade (74'). La fin de match est plus difficile pour les Baunéens qui se découvrent et ratent, par la fatigue, des gestes techniques : N. Berranger rate sa relance à la main et force Goislard à un énorme tacle pour éviter la catastrophe. Sur le corner tiré de la droite, une tête noyennaise au second poteau ne trouve pas le cadre (79'). N. Berranger est sollicité de toutes parts et sort au-delà de la surface pour suivre son attaquant qui s'est excentré, ce dernier parvient à centrer et Goislard dégage devant la ligne (81'). Il s'impose en revanche sans difficulté sur une frappe de 25 m de l'attaquant noyennais qui a joué de son physique pour récupérer le ballon avant de tenter sa chance (85'). Le Val Baugeois aura tout de même une dernière occasion sur un ballon envoyé en cloche dans le dos de la défense, mais Mahot ne cadre pas sa tête (89'). Notre jeune gardien est ensuite contré sur un dégagement au pied, ça frôle le poteau (90'+1) avant que sur un dernier contre, trois attaquants ne se présentent seuls face à lui, mais l'un d'entre eux dévisse sa frappe (90'+3). Après plus de 6 minutes d'un temps additionnel usant, l'arbitre renvoie tout le monde au vestiaire après une haie d'honneur réservée par les joueurs noyennais à un Val Baugeois méritant.

Si on excepte les 20 dernières minutes lors desquelles la condition physique des Baunéens a commencé à défaillir, et en dépit du peu de vécu collectif à l'entraînement, la prestation collective de l'ESVB aujourd'hui était vraiment bonne (surtout en première mi-temps) et permet d'espérer de belles choses pour la saison à venir à condition d'être assidu, régulier et affûté. Place à la coupe des Pays de Loire dimanche prochain, contre un adversaire à déterminer (on espère moins gros).

Coupe de France - 1er tour - dimanche 28/08/22 à 15h

Stade municipal de Bauné

ES Val Baugeois (D3) 1-3 Noyen-sur-Sarthe (R3) (1-2)

But pour l'ESVB : I. Thiam (15')

Avertissement : S. Sy (29') pour Noyen

Compo ESVB : N. Berranger, E. Jadeau, T. Mahot, J. Loret, A. Goislard (cap), M. Masson, I. Thiam, D. Chemineau, T. Berranger, K. Raveneau, F. Naulet. Entrés en jeu : R. Naulet, B. Réveillère, E. Gautier.

22/07 Tirage de la coupe de France

La Ligue des Pays de Loire a procédé ce mercredi au tirage au sort du premier tour de la coupe de France. Comme très souvent depuis la fusion entre les ligues Atlantique et Maine, c'est vers la Sarthe que nous sommes dirigés. L'heureux élu sera Noyen-sur-Sarthe, club de R3, localité se trouvant au sein d'un triangle entre Sablé, La Flèche et Loué.

La saison dernière, la SS Noyen a terminé 9ème sur 12 (premier non-relégable) de son groupe de R3 avec 23 points en 22 matches. Une tâche difficile que nous aborderons sans gardien de formation, nos portiers étant tous blessés ou en convalescence ! Mais ne dit-on pas que c'est dans l'adversité que se forgent les plus belles histoires ?

Le match aura lieu le dimanche 28 août (jour de Saint-Gilles) à 15h au stade de Bauné.

10/04 Le Val Baugeois élu au premier tour

Les deux équipes seniors du Val Baugeois se sont imposées sans difficulté en ce jour d'élection. Pour l'équipe première, dans l'ambiance électrique de Champigné, c'est une victoire par la plus petite des marges (0-1) grâce à un penalty de Sullivan Paumier (76') après une domination sans partage et notamment un premier penalty manqué par Tristan Mahot quelques minutes plus tôt (72'). Les locaux, dominés techniquement et physiquement, ont perdu leurs nerfs avec deux cartons blancs à suivre (61', 70') et un carton rouge sévère pour un geste d'humeur (90'+1).

Après une élimination honorable en coupe et une victoire méritée face au dauphin pellouaillais sur le même score la semaine passée, le Val Baugeois poursuit sa formidable série de 11 matches sans défaite (dont 9 victoires). De quoi avoir des regrets pour le début de saison ? Pas de match ce 24 avril puisque le club d'Angers FC a jeté l'éponge. Il reste trois matches pour finir le plus haut possible !

Du côté de l'équipe B, c'était la réception de l'équipe C de Morannes qui occupait les esprits. Le match démarrait sur un faux rythme et les visiteurs furent les premiers à marquer (0-1, 23') mais perdaient leur attaquant sur l'action. S'étant déplacés à 11, les Morannais étaient désormais en infériorité numérique et les Baunéens en profiteront rapidement grâce à Édouard Boussiron qui voit le gardien adverse avancé et le lobe des 25 mètres côté gauche (1-1, 33'). Les locaux tarderont à inscrire le deuxième but, et la tension monte à la suite d'une faute inutile de Kévin Bourreau (67'). Les cartons pleuvent et au milieu de cette tempête, les frères Naulet, disponibles uniquement pour l'équipe B, s'illustreront en marquant trois buts similaires, tirant profit des grands espaces laissés par les cartons blancs. Robin se signale en premier (2-1, 79'), puis Florian par deux fois (3-1, 81' et 4-1, 87').

Au classement, le Val Baugeois occupe une honorable 5ème place. Prochain match contre l'équipe C de Champigné ce 24 avril.

20/03 Un printemps avec des matches, ça faisait si longtemps !

Pour la première fois depuis 2019, des matches se sont déroulés au printemps. L'équipe première ramène un nul solide de Daumeray (0-0). (Honoré Sumé attend ma bafouille pour poster la sienne)

Du côté de l'équipe B à Bauné, ce fut un bien curieux match. Face à 10 Montreuillais à l'aller, les Baunéens s'étaient inclinés 6-2 et voulaient prendre leur revanche. La tâche leur était facilitée par les visiteurs, cette fois venus... à 9 ! L'équipe locale se présentait en choc des générations avec 4 jeunes de 17 ans et le reste de l'équipe âgé de 32 ans ou beaucoup plus. Ce sont les jeunes qui se sont mis à l'honneur, en marquant les 5 buts baunéens du match et en ayant mangé des feuilles de match par ramettes entières. Après deux alertes sur lesquelles Jonathan Dupont s'interpose (4', 12'), c'est Robin Naulet qui se met le premier à l'évidence, il profite de plusieurs appels hors-jeu des attaquants sur les côtés pour partir seul dans l'axe et battre le gardien en deux temps (1-0, 35'). Bien que les visiteurs eurent baissé de pied physiquement, la mi-temps sera sifflée sur ce léger avantage en faveur de l'ESVB.

En seconde période, les espaces se font de plus en plus nombreux et le Val Baugeois ne tarde pas à faire le break : sur un centre de David Beaumont, le contrôle d'Anthony Lassay est raté (douteux ?) ce qui permet à Romain Mortreau de se retrouver en position d'armer un tir victorieux (2-0, 53'). Thomas Coudray est à la réception d'un centre de Naulet (3-0, 57'), puis Vincent Bénard, servi dans les mêmes conditions par Nicolas Bellamy parti à la limite du hors-jeu (4-0, 70'). Le match perd alors en sérieux même si le Val Baugeois ajoute un cinquième but par Romain Mortreau, transformant sans trembler un penalty qu'il a lui-même vaillamment obtenu en se faisant accrocher sur plus de 30 mètres (5-0, 78'). Les Montreuillais parviendront à adoucir l'addition sur l'engagement, avec un joueur visiteur contournant la défense centrale baunéenne, puis Dupont, sur la droite de ces derniers (5-1, 79'), puis sur un autre but en tout point ressemblant à la suite d'une perte de balle de Naulet en milieu de terrain (5-2, 88').

Le Val Baugeois accroche facilement un nouveau gros de la division cette saison. Il en faudra plus dans deux semaines à Bauné face à Morannes.

Départemental 5 - 13ème journée - dimanche 20/03/22 à 15h

Stade municipal de Bauné

ES Val Baugeois B 5-2 Montreuil-Juigné D (1-0)

Buts pour l'ESVB : R. Naulet (35'), R. Mortreau (53', 78' sp), T. Coudray (57'), V. Bénard (70')

Compo ESVB : J. Dupont, R. Mortreau, D. Jourdan, N. Logerais, E. Boussiron, R. Boussiron, T. Coudray, R. Naulet, V. Bénard, D. Beaumont (cap), N. Bellamy. Entrés en jeu : F. Gerbaud, T. Hmida, A. Lassay.

13/03: Ce fameux 13 mars à tenu toutes ces promesses 

Bonjour à tous Honoré Sumé pour votre résumé du match Intrépide B-ESVB 

C'est avec beaucoup d'absents, on peut en compter 5, dont Vidgrin l'un des meilleur gardien de D3, je dis "l'un" car vous allez voir la prestation de son remplaçant, que le Val Baugeois ce déplace au stade de Frémur.

Ce sont les visiteurs qui donne le coup d'envoi et les consignes étaient claires, "il faut les presser haut" sauf que ce sont les locaux qui pressent haut et qui empêchent les baunéens de sortir de leur camp notamment grâce à leur jeux long, quand ils récupéraient le ballons. C'est dans ce contexte que les 20 premières minutes de jeu ce passe, pas d'occasions particulières des 2 côtés. La première fait mouche et qu'elle mouche mesdames et messieurs, un bijou de Raveneau. Sur le côté droit Bénard élimine un joueur, temporise, trouve R.Naulet qui lui aussi élimine et centre au second poteau, où Raveneau attend le ballon, et d'une reprise acrobatique, à en faire jalouser les gymnastes roumains, envoie le cuire au fond des filets (0-1 25'). Les visiteurs ouvrent le score et ils continuent de pousser pour marquer un deuxième but. Raveneau récupère le ballon pleine axe et lance en profondeur Berranger, il se retrouve face au gardien, décide de le lober mais le ballon passe à 1m du but (34'), puis F.Naulet frappe trop mollement, des 16m, après un rush solitaire (39'). 

La mi-temps est sifflé et les locaux n'ont pas eux grands choses à ce mettre sous la dent. Aux baunéens d'en profiter.

La deuxième mi-temps commence et l'Intrépide continue d'abuser de long ballon mais l'arrière garde noire et blanche les gères parfaitement bien et comme la première mi-temps inscrivent le second but en milieu de mi-temps. Sur le côté gauche un échange Berranger-Raveneau-F.Naulet fini par une frappe de F.Naulet mal repousser par le gardien, Mouyal surgit et fini le travail (0-2 64'). Voilà le break est fait et les noirs et blancs respirent. Les angevins réagissent mais trop timidement, un duel mal joué par l'attaquant ou bien sortie dans les pieds par Mahot, à vous de juger, et puis c'est tout (75'). Les deux dernières occasions sont pour les visiteurs par l'intermédiaire de Laiton. Sur un coup-franc lointain Loret trouve Laiton seul qui frappe rapidement mais ça frappe passe pas loin de la lucarne (85') et enfin Laiton trouve la barre sur un ballon qui reçoit dans les 16m (89'). 

La fin du match est sifflée et la très bonne prestation des visiteurs fait très plaisir vu le nombre importants d'absents. D'ailleurs vous avez bien vu que maintenant Vidgrin et "l'un" des meilleur 

Buteurs: Raveneau-Mouyal 

Compositon: Mahot, Roux, Masson, Loret, Jadeau, Rousseau, R.Naulet, Mouyal, Raveneau, Berranger, Bénard 

Remplaçant: F.Naulet, Laiton 

Petit mot pour l'équipe B qui c'est déplacé à 10 à Fougeré et qui a fait une bonne performance (toute proportion gardé) en ne s'inclinant que 3-1 face à un mastodonte (toute proportion gardé) du championnat. Vous n'aurez malheureusement pas de résumé car le Rédacteur en chef n'étant pas présent ne peux faire ce résumé mais il sera de retour pour le week-end prochain et vous aurez comme vous le mérité le résumé de votre équipe B préféré. Gros bisous l'équipe B. 

27/02 L'équipe première à réaction, l'équipe B en action

Opposées respectivement au leader et au second de leurs poules, les deux équipes seniors se retrouvaient à Bauné le même jour pour la seule fois de la saison. Pour l'équipe première, après une première mi-temps compliquée ponctuée par un but villevêquois à la suite d'un coup-franc joué vite côté gauche (0-1, 29'), le Val Baugeois parvient à arracher le nul en deuxième mi-temps grâce à une phase confuse sur un corner, conclue par Sullivan Paumier (1-1, 59'). Pour l'équipe B, une très belle prestation collective a permis au Val Baugeois de remporter une très belle victoire. David Jourdan ouvre le score d'une tête rageuse (1-0, 25'). En seconde mi-temps, la NDC pousse pour revenir et manque quelques immanquables, tandis que l'ESVB vendange en contre. Les Angevins égalisent sur un coup de billard (1-1, 83') mais Ludovic Davy, profitant d'un excellent travail de Vincent Bénard, offre la victoire aux locaux (2-1, 89').

(résumés détaillés à venir)

06/02 La série de victoires continue

Bonjour à tous Honoré Sumé pour votre résumé du match Châteauneuf-ESVB.

C'est sur le stabilisé du stade municipal de Châteauneuf sur Sarthe que le match va se dérouler. Et avec l'esprit revanchard que les visiteurs débutent cette rencontre. Après 8 min dans leur camp, mais sans être en danger, les rouges et blancs commence à s'adapter au terrain et leur première occasion arrive par l'intermédiaire de F.Naulet qui centre et trouve Mahot de la tête qui la croise trop (14'). Les visiteurs vont enchainer et Reveillère, par deux fois, échoue ces frappes hors du cadre (18' 21'). Après quelques attaques mal gérer les baunéens vont enfin ouvrir la marque. Sur une récuparation de balle dans leur camp, Masson hérite du ballon et envoi en profondeur Bénard, par dessus la défense, Bénard, tout juste rentré en jeu, dépose son défenseur, reviens sur son pied droit et centre au second poteau, où Mahot se situe. Il attend la rebond et enchaîne une reprise pied droit qui fait mouche (30' 0-1). Ce but galavanise les rouges et blanc et sur l'action d'après ils doubleront la mise. Sur une belle phase de possession, des baunéens, Naulet hèrite du ballon, ce dernier déborde, crochette son défenseur et reviens sur son pied gauche, il envoie une transversale au second poteau où Jadeau obtient le ballon, Jadeau déborde, dépose son défenseur et centre au premier poteau pour Mahot qui a juste à la glisser entre le défenseur et le gardien (35' 0-2). Le reste de la premère mi-temps n'est que gestion, les débordements de Berranger ne font pas mouche et les locaux ont beaucoup de mal à mettre en danger l'arrière-garde baunéene.

Second période, le jeu est plus haché, l'arbitre siffle beaucoup quelques petites fautes et les visiteurs ne retrouve pas le rythme. Ils vont encaisser un but sur une action "cocasse", sur une passe raté du numéro 10, le ballon se dirige tranquillement dans la surface de Vidgrin, Jadeau cours vers le cuire et fait une passe qui surprend Vidgrin, ce dernier juge mal la trajectoire, perd l'équilibre et touche le ballon mais ce ballon file quand même dans le petit filet des cages de Vidgrin (51' 1-2). Les locaux marque un but presque inespéré, au vu du nombre d'occasion qu'ils ont eux. Mais cela n'impact pas le mental des baunéens, ni celle des locaux d'ailleurs, qui même après ce but, ne vont pas ce mobiliser pour égaliser. Le Val Baugeois repars de l'avant et presse énormement Chateauneuf qui a du mal à se sortir d'un moindre 6m. Le jeu est toujours aussi haché car l'arbitre continue dans ça lancé de beaucoup sifflé et l'arbitre de touche local voit beaucoup d'hors-jeu. Hors-jeu qui est sifflé contre le Val Baugeois alors que Berranger avait marqué un magnifique but du dos, vous lui demanderez comment ça c'est passé (67').  Comme en première mi-temps les rouges et blanc pressent et Berranger récupère le ballon pleine axe, dans les pieds du numéro 6. Il sert Bénard seul, dans la surface, qui ajuste le gardien plat du pied (75' 1-3). Ce troisième but met un coup derrière la tête des castelneuviens et ils vont tout doucement baisser d'intensité. Bénard qu'on retrouve peu de temps après, avec une frappe beaucoup trop au dessus des buts après un bel effort collectif (79'). Et enfin, le dernier but est encore signé Mahot. Berranger obtient une faute pleine axe, à 20m et décide de le tirer. Berranger et Mahot se regardent, se comprennent et le numéro 10 place parfaitement le ballon sur la tête du numéro 8 qui, à 10m, met le ballon dans la lucarne opposé (84' 1-4). Le reste n'est qu'anecdotique, les visiteurs poussent pour marquer un cinquième but, mais de mauvais choix ou de mauvaix contrôles les en empèchent. La fin de match est sifflé et les visiteurs peuvent chanter.

L'ESVB obtient ça revanche du match aller et obtient la 3ème place après le revers de Champteussé sur leur pelouse, contre Pellouaille.

Départemental 3 - 13ème journée - dimanche 06/02/22 à 15h

Stade des Fontaines (stabilisé) - Châteauneuf-sur-Sarthe

Châteauneuf-sur-Sarthe 1-4 ES Val Baugeois (0-2)

Buts pour l'ESVB : T. Mahot (30', 35', 84'), V. Bénard (75')

Avertissement : T. Mahot (59') pour l'ESVB

Compo ESVB : S. Vidgrin (cap), T. Roux, E. Jadeau, J. Loret, A. Goislard, M. Masson, F. Naulet, T. Mahot, B. Réveillère, T. Berranger, R. Naulet. Entré en jeu : V. Bénard. Non entrés : A. Mouyal, J. Laiton.

De son côté, l'équipe B recevait l'équipe D de Pellouailles/Corzé, solide deuxième. Déjà défaite 7-2 à l'aller, l'équipe baunéenne se présentait à 12 et avec une moyenne d'âge très élevée, ce qui n'a pas manqué de perturber une équipe visiteuse qui se voyait très vite réitérer la même promenade de santé.

Mais ce sont bel et bien les locaux qui allument la première mèche avec Romain Boussiron qui, servi sur l'aile gauche, tire à côté (8'). Clément Couvreur s'interpose sur une frappe de l'aile gauche qui visait son soupirail (11') avant d'être surpris par le vent violent sur le corner qui suit. Il parvient tout de même, d'un saut de grenouille, à récupérer son erreur d'appréciation et à capter le ballon (12'). Couvreur manque une prise de balle aérienne et doit se jeter tête la première dans les pieds de l'attaquant, s'en tirant avec un beau coquard (19'). Les visiteurs finissent tout de même par trouver la faille sur un ballon en profondeur dans le dos de la défense centrale, l'attaquant frappe avant l'entrée de la surface et bat le portier baunéen (0-1, 28'). David Beaumont déborde côté gauche et oublie ses partenaires au centreBien que peu dangereux, le Val Baugeois parvient tout de même à jouer haut et perturber les assauts du FCPC, qui trouve des espaces sur les côtés sans inquiéter outre mesure le gardien local.

La seconde mi-temps est plus animée, Couvreur est sollicité sur une frappe rasante (54') et doit se jeter dans les pieds de l'attaquant pour une sortie trop courte en parvenant tout de même à repousser le ballon de l'épaule (68'), et a de plus en plus de mal à se dégager sur les frappes non cadrées des sang et or. De son côté, Nicolas Bellamy a bien lu le jeu du gardien et peut intercepter dans ses pieds, sans parvenir à cadrer (57'). Faute de proposer un football efficace ou attrayant, les Pellouaillais se font punir : François Gerbaud est au second poteau côté droit, à la réception d'un centre parfait de Romain Boussiron : sa reprise de volée du gauche est parfaitement placée et permet à l'ESVB d'égaliser (1-1, 75') ! Malheureusement, tout à son euphorie, le Val Baugeois ne parvient pas à garder ce point, le buteur visiteur repique dans l'axe en provenance de l'aile gauche et trouve la lucarne opposée (1-2, 78'). Le Val Baugeois obtient toutefois une énorme occasion, un dégagement raté du gardien visiteur sorti de sa cage permet à Romain Petiteau de se retrouver seul face au but grand ouvert, mais il ne parvient pas à remettre ses pieds en ordre et tire trop mollement et le gardien peut reve


Si vous avez une question, une suggestion, ou autre vous pouvez envoyé un mail en cliquant ici
ou à l'adresse suivante: val.baugeois@gmail.com